Et les gagnant.e.s sont....

Bonjour mes chiens créatifs !
Voici finalement les résultats tant attendus du premier défi de création littéraire. Avant de les annoncer, toutefois, je tiens à féliciter tous les participants et toutes les participantes ! J’ai reçu plus de 10 textes, tous plus originaux les uns que les autres.
Sans plus attendre, le moment que vous attendez toutes et tous…
Après de longues et difficiles délibérations, le jury s’est arrêté sur les textes suivants :

Première place : Fzz03
Deuxième place : Natsuki
Troisième place : Zatana

Bravo aux gagnantes et gagnants ! Et félicitations à toutes et à tous :)

 

Texte de Fzz03 :

7 septembre 1894
Québec, Grosse Île, hôtel 2e classe

Chère Ailis,
J’espère que tu vas bien.

Je suis arrivé sain et sauf à Québec.  Le navire a fait une escale dans une station de quarantaine : Grosse Île.  Celle-ci est au milieu du fleuve Saint-Laurent. Tous les immigrants doivent passer par là pour protéger la population québécoise des maladies.  Comme j’ai été en contact avec la variole et le typhus, je dois attendre d’avoir l’autorisation de partir pour la grande ville. Hier, à mon arrivée, des médecins attendaient le bateau.  Tous les passagers ont subi un examen médical. On m’a dit que je suis en bonne santé, mais que j’ai besoin de repos. Comme tu le sais, à cause de mon contact avec des maladies, je ne peux pas quitter l’île.  Malheureusement, mon compagnon de voyage, Neal, a la variole. Il est traité à Lazaret, l’hôpital de l’île. Ce matin, je suis allé lui rendre visite. Il dort dans une pièce spéciale de l’hôpital. Elle a des fenêtres teintées de rouge qui bloquent les rayons ultraviolets, car Neal ne supporte pas la lumière du jour.  Cela l’a grandement soulagé et il est en voie de guérison. Après l’examen, je suis passé par l’édifice de désinfection. Mes bagages ont été nettoyés de fond en comble. De plus, j’ai dû prendre ma douche, quel soulagement ! Tu ne sais pas à quel point j’étais sale. Par contre, l’attente a été longue puisqu’il n’y a que 44 douches et chaque personne passe 15 minutes sous l’eau chaude.  Par la suite, on m’a amené dans mon hôtel. J’ai un hôtel de 2e classe.  Il y a un lavabo et une place pour dormir dans ma chambre.  Aussi, il y a une salle de bain au bout du couloir. Tout le monde y a accès.  Plus tard dans la journée, j’irai au cimetière pour rendre hommage au capitaine du bateau.  Celui-ci est mort cette nuit du typhus. C’était un grand homme rempli de courage. Demain, j’ai un autre examen médical qui déterminera le temps de ma quarantaine.

Je te souhaite une bonne traversée et j’espère que tu arriveras en santé.

Sincèrement,
Ton ami Kevan

P.S. : Je t’écris bientôt.

Texte de Natsuki :

Chère Christina,
Aujourd’hui, nous allons filmer la dernière scène de notre film qui devrait sortir dans quelques mois. Je comprends maintenant pourquoi le directeur voulait qu’on filme à Québec. C’est tout simplement magnifique. J’aurai tellement aimé ça que tu sois avec moi. Je me trouve, au moment où je t’écris, sur la terrasse Dufferin qui est l’endroit idéal pour prendre des photos. Pendant le tournage, j’admirais très souvent le Château Frontenac, qui est l’hôtel où moi et les autres acteurs dormons. Aussi, pas très loin, il y a une statue d’un homme, qui se prénomme Samuel de Champlain. C’est lui qui a fondé la ville de Québec. Puisqu’on est en été, il fait très chaud, dans les 30 degrés Celsius ! Les Québécois ont été tellement gentils avec moi que j’en ai été choqué. Je n’ai jamais vu une telle gentillesse ! J’ai un peu parlé avec eux et ils m’ont dit qu’il pouvait faire jusqu’à -30 degrés  ! Comment ils font pour survivre en hiver ? J’ai profité de la belle météo pour me reposer au soleil et dessiner, comme quand on était petites. Je t’ai envoyé mon dessin en bas de cette lettre. C’est le Château Frontenac qui est juste à côté de la terrasse Dufferin. À droite, il y a le fleuve Saint-Laurent, qui mesure plus de 1000 kilomètres. Je me disais que ça aurait été trop simple de t’envoyer une photo de notre hôtel, que tu peux trouver dans n’importe quel livre. Cet endroit a été fondé il y a 400 ans seulement, mais elle est remplie d’histoire. C’est incroyable de voir à quel point les bâtiments et les statues peuvent représenter si bien l’histoire de son endroit. Mais j’ai quand même voulu t’envoyer une photo alors voila. C’est un petit parc où j’ai été filmé avec l’acteur principal. On peut voir, au loin, le château que je t’ai dessinée. Ah oui, pendant mes quelques pauses de dîners, j’ai pu découvrir la poutine, qui est un plat composé de frites, de fromage en croûte et de sauce brune, c’était délicieux ! Quand le tournage sera terminé, je viendrai te chercher en Belgique et nous viendrons ici pour nos vacances. Je veux te faire découvrir cet endroit à tout prix ! Surtout le Vieux-Québec où nous avons réalisé le film. Sur ce, je te laisse ! J’ai hâte de te revoir!
XXX Linda

 

Texte de Zatana :

Chère Baya,
Je suis venu comme tu me l’avais conseillé à cet emplacement que tu appelles Québec. Je dois t’avouer que lorsque je suis arrivée dans ce lieu ampli de ruine je croyais m’être trompé d’endroit, mais j’ai quand même prit l’appareil photo temporel que tu m’avais donné. J’ai pris le premier cliché au début de la roulette en l’an 0. J’ai défilé les années et j’ai commencé à voir un village se former jusqu’à se qu’il se transforme en ville. J’étais impressionné par les histoires que cet endroit regorgeait. Toutes les années étaient magnifiques, mais mon coup de cœur je l’ai trouvé en 2018. Bien qu’on fût en novembre, les rues grouillaient de gens. D’ailleurs les rues étaient minuscules difficiles de croire qu’une voiture ait réussi à zigzaguer dans ses passages étroits. Les maisons étaient en pierre colorés et des arbres avaient leur place devant certaines d’entre elle. Ils ont même pensé à les décorer, les arbres devaient être des dieux dans leur religion. Malgré que l’endroit était sympathique j’ai continué ma visite en faisant attention de ne pas m’enfarger dans les ruines brûlés. Je sais que tu m’as beaucoup parlé de cet endroit et leur mode de vie, mais tu n’as jamais mentionné qu’il y avait une monarchie.  Il y avait un immense château au toit vert qui se dressait devant moi et je me trouvais sur une structure de bois. Je suis surprise que des gens aient réussit à marcher sur ce truc ça avait l’air peu solide. Je pris ensuite le temps d’admirer l’eau. Rien à voir avec les minuscules fontaines qui se trouvent chez nous. Je pense que tous les habitants de notre ville pourrait y rentrer tant la surface était vaste. Il y avait des objets massifs qui flottaient sur l’eau avec des personnes à l’intérieur.  Je crois qu’il s’agit des bateaux dont notre professeur d’histoire n’arrête pas de parler. J’ai essayé de visiter Québec au complet, mais je manquais de temps. C’était tellement magnifique j’aurais aimé que tu puisses venir avec moi. La prochaine fois je te le promets nous irons ensemble.
J’ai hâte de pouvoir te revoir.
Ton amie fidèle, Kolia <3

 

Tu trouveras tous les textes dans le carnet souvenir qui te sera remis à la fête de clôture !

7 commentaires

Vous devez être authentifié pour ajouter un commentaire.